Entretien avec Alice Parriat, autrice de « Des yeux de Loup », sélection Prix Cendres 2020

Pouvez-vous nous parler de la genèse de ce livre : comment est-il né ?

J’avais envie d’écrire un « roman d’automne » : un récit simple et atmosphérique évoquant des sujets sérieux, comme le harcèlement scolaire et les agressions sexuelles, à travers le regard d’une lycéenne en construction identitaire. Plutôt que d’aborder ces thèmes d’une manière dramatique, je souhaitais faire de ce roman une histoire cathartique et optimiste. 

Qu’est-ce que vous aimeriez que votre livre apporte aux ados qui le liront ?

J’aimerais avant tout qu’ils passent un bon moment de lecture ! Ce roman est né d’une volonté d’écrire le livre que j’aurais moi-même aimé lire en étant ado. Même s’il s’adresse à tout le monde, j’espère qu’il pourra entrer en résonance avec les lectrices et les lecteurs susceptibles de s’y identifier.

Quels sont vos projets pour la suite ? 

J’ai de nombreux projets de romans dans des genres différents (fantasy, thriller, historique…) destinés aux ados et aux jeunes adultes. Je ne sais pas lesquels aboutiront en premier, mais j’aimerais continuer à explorer des ambiances qui me réconfortent et des thèmes qui m’intriguent. Je m’intéresse particulièrement aux dynamiques des personnages et à la magie comme métaphore de la création, de l’exploration et de la réalisation de soi.